Un shiba en plus !

  • Auteurs : Mayumi Muroyama
  • Éditions : Soleil
  • Genre : Manga
  • Année de parution : 2019
  • Nombre de pages : 190

Résumé :

Shibako, une shiba inu un peu laide, attend toujours d’être adoptée après avoir passé plus d’un an à l’animalerie. Un jour, une grand-mère vient acheter un jeune shiba inu noir, et se retrouve avec Shibako offerte « en supplément »…

Présentation :

Mayumi Muroyama est le nom de famille des artistes de manga japonais Mayumi Muroyama et sa soeur cadette Mariko Muroyama. Un shiba en plus est le premier tome de leur nouvelle série de mangas publié aux éditions du soleil, autour d’adorables boules de poils à quatre pattes comme tu l’as déjà compris au titre et à la couverture, ici présents ! Je te rassure de suite, ce premier tome se suffit à lui-même, il n’y a pas vraiment de suspense final donc tu peux choisir de n’en lire qu’un parmi la série, tout simplement.

Mon avis :

J’ai adoré ce manga tendre et chaleureux ! Taro et Shibako sont deux chiens qu’on ne peut qu’aimer au premier regard, ils ont des caractères bien différents mais cette dualité les rends tellement amusants à nos yeux. Taro est un petit garnement à la bouille angélique, tandis que Shibako est une chienne dévouée et profondément optimiste bien que rejetée de tous ceux qu’elle croise de part sa laideur physique. Tour à tour de nouveaux personnages (aussi bien animaux, qu’humains) se mêlent à l’histoire qui va alors s’articuler entre relations amicales, amoureuses, familiales mais aussi et surtout, sur la place primordiale que peut occuper un animal domestique dans la vie d’un homme. Si tu en doutes encore, après avoir lu ce premier tome, tu découvriras à quel point un chien peut s’avérer bien plus intelligent, sympathique, dévouée et attentif que n’importe quel être humain, un compagnon fidèle qui si tu l’aimes ira jusqu’au bout du monde pour toi. Tout ça pour dire, que ça fait du bien de temps en temps de lâcher les lectures disons plus sérieuses et aux intrigues complexes pour se plonger dans une histoire toute simple qui néanmoins nous fait nous questionner quant à la tolérance, le respect des autres et l’importance de ne pas juger sur l’apparence, et quand je dis ça je ne pense pas qu’à Shibako, la chienne difforme, mais à absolument tous les personnages de l’histoire qui recèlent une beauté cachée derrière leur laideur, leur caprice, leur froideur ou encore leur tristesse.

En conclusion :

Une histoire drôle et émouvante à la fois, avec de superbes illustrations en prime, que demander de plus ? Comme Shiro, l’adorable peluche shiba inu présente sur la photo de présentation, empares toi de ce manga pour le dévorer à ton tour !

PS : Si c’est ton premier manga, n’oublies pas de lire de droite à gauche et de haut en bas, et non pas de gauche à droite comme tu as l’habitude avec tes romans habituels. Ainsi tu dois commencer ton manga par la dernière page en remontant peu à peu vers les premières pages, c’est un peu particulier je te l’accorde mais ne t’en fais pas, on prend vite le coup !

Merci à toi de m’avoir lu, j’espère que tu seras présent au prochain post, en attendant bonne lecture !

Violet Evergarden (animé)

  • Thèmes : Amour/amitié – Drame – Fantastique – Science fiction
  • Nombre d’épisodes : 14
  • Durée d’un épisode : 20 minutes
  • Disponible : sur Netflix et en streaming gratuitement

Résumé :

Violet a 14 ans, malgré son apparence angélique, elle a été créée pour être une arme de destruction massive. Sous les ordres du Major Gilbert, elle combattra à ses côtés pendant les quatre années que va durer la guerre opposant Leidenschaftreich à l’Empire Gardarik. Elle y perdra ses deux bras, mais aussi Gilbert. Désormais sans supérieur et donc sans travail, elle va se voir proposer un poste d’un tout nouveau genre par l’ancien compagnon d’armes du Major, ayant démissionné de l’armée pour devenir le directeur d’un centre coursier. Sa nouvelle mission : devenir une poupée de souvenirs automatique.

Présentation :

Violet Evergarden est une série de light novel japonais, écrite par Kana Akatsuki et illustrée par Akiko Takase ; mais elle a également était adaptée sur le petit écran et est disponible sous la forme d’une série d’une seule saison comportant 13 épisodes de 20 minutes environ chacun et 1 épisode spécial de 34 min, le tout sur Netflix. La série a remporté le Crunchyroll Anime Award de la Meilleure animation. Rien est encore confirmé mais il se pourrait qu’il y ait une saison 2 par la suite et un film qui devrait être disponible en janvier 2020. Si tu as un peu de mal avec les animés ou que tu souhaites débuter, cette série est parfaite car elle a complètement été traduite, donc pas de soucis de sous titrage et les voix françaises sont très agréables.

Mon avis :

Je ne suis pas une experte dans le domaine de l’animé mais c’est une forme d’art qui me touche beaucoup. J’ai hésité à poster une chronique sur Violet Evergaden, tant cet animé m’a bouleversé et que je ne me sentais pas à la hauteur de pouvoir réellement en exprimer toute sa beauté, mais finalement ne pas le faire partager au plus grand nombre serait très égoïste de ma part.

C’est une histoire absolument magnifique, d’une pureté incroyable. Les personnages sont tellement attachants et en particulier Violet, cette femme robot, dénuée d’émotions, de sentiments, et pourtant… Elle va s’avérer être bien plus complexe qu’une simple machine, qu’une simple arme de guerre. En devenant une poupée de souvenirs automatique pour la compagnie des Postes CH de Claudia Hodgin, elle va être amenée à voyager et à rencontrer des gens dans le monde entier, ces mêmes personnes qui vont lui apprendre à trouver la sensibilité nécessaire dans la rédaction de ses lettres, car c’est en cela que consiste son travail, mais qui vont aussi lui faire découvrir les richesses de la vie ; Violet sera pour chaque personne croisant son chemin, une énigme mais également la femme qui changera à jamais leur existence. Violet c’est pour moi la sagesse incarnée, honnête, humble, travailleuse et dévouée, tu n’auras d’autre choix que de tomber fou d’amour pour ce petit bout de femme au caractère de feu et qui pourtant porte en elle d’atroces blessures indélébiles.

En conclusion :

Lâches tout ce que tu fais et fonces regarder Violet Evergarden ! Cette histoire aussi dure que tendre, fera chavirer jusqu’aux cœurs les plus imperméables à la douceur. Cet animé fut une grosse claque pour moi, un véritable coup de foudre ; les dessins et l’animation sont magnifiques, l’histoire est captivante du début à la fin, et on apprécie tellement découvrir tous ces personnages avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs quotidiens et leurs rêves. On rit, on pleure, on souffre et on se relève avec Violet. Je remercie mon amie Amandine qui m’avait conseillé ce visionnage, c’est grâce à elle que j’ai découvert Violet et j’espère que grâce à moi tu la découvriras et qu’à ton tour, tu la feras connaître à ton entourage, pour que vive en chacun de nous, une part de cette jeune femme qui n’était pas seulement qu’un robot.

Merci à toi de m’avoir lu, j’espère que tu seras présent au prochain post, en attendant bon visionnage !