10 000 Litres d’horreur pure

Mise au point :

Salut mes petits lecteurs en herbe ! Me voici disparue de la surface du web, depuis un petit moment déjà, mais il y a bien une raison à cela. D’abord, je me suis lancée sur Youtube, tu peux me retrouver sur la chaîne « Cloé – A l’orée des mots », et je suis plus active sur cette plateforme ayant davantage de visibilité là-bas. Ensuite je participe à un challenge littéraire, « Le challenge des Incontournables », qui occupe une grande partie de mon temps ; et pour finir je travaille à mon histoire « Le Terrible Secret de Lasserer » disponible gratuitement sur Wattpad, j’ai d’ailleurs fait une bande-annonce à mon roman, et tu peux la visionner sur ma chaîne Youtube, si cela t’intéresse ! Voilà, j’ai terminé mon blabla, j’espère que tu pardonneras mes absences, en attendant je te laisse avec ma chronique d’un bouquin que j’ai adoré ! BISOUS !

  • Auteur : Thomas Gunzig
  • Éditions : Au diable Vauvert
  • Genre : Horreur
  • Année de parution : 2007 (2019 pour cette édition)
  • Nombre de pages : 224

Résumé :

Cinq étudiants partent en week-end dans un chalet perdu au bord d’un lac pour se détendre après leurs examens. À la nuit tombée, ils aperçoivent une ombre qui les observe en lisière de la forêt. Le cauchemar va commencer.

Présentation :

Tu trouves ce résumé cliché ? Et bien c’est le but puisque dans 10 000 litres d’horreur pure, Thomas Gunzig cherche à rendre hommage aux stéréotypes du cinéma horrifique. Le titre complet de cette œuvre est d’ailleurs « 10 000 Litres d’horreur pure : Modeste contribution à une sous-culture ». Ici l’auteur s’inspire de la tradition du slasher et la met en scène dans un récit haut en couleurs et en haut-le-cœur !

Mon avis :

Juste wow ! Un roman court, efficace et absolument captivant ! Thomas Gunzig nous plonge dans un slasher en one shot, reprenant tous les clichés des films d’horreurs : la blonde superficielle, son mec blindé aux as et prétentieux un max, leur pote le type intello à lunettes un peu gras et puceau, la fille intelligente et gentille qui n’a pas de privilège contrairement au reste de la bande et qui doit se battre dans la vie pour obtenir ce qu’elle veut, et son copain le gars sympa et attachant, au passé douloureux. En alliant l’univers de Lovecraft et celui de Massacre à la tronçonneuse, on obtient 10 000 Litres d’horreur pure. Du début à la fin j’ai été happée par l’écriture ô combien crue, mais également pleine de vivacité ! Une plume aiguisée qui nous plonge dans les ténèbres d’une nuit mortelle, impossible de lâcher ce bouquin, impossible d’en déduire la fin, impossible de ne pas trembler, absolument génial ! De plus, l’auteur fait appel au coup de crayon de Blanquet, qui nous dépeint ainsi visuellement, et de manière totalement psychédélique, les passages les plus marquants de l’histoire.

En conclusion :

Si tu es un fan de films d’horreurs tout comme moi, fonces acheter ce roman qui ne te décevras pas j’en suis absolument certaine ! L’univers est glauque à souhaits, on a des passages gores, et l’horreur se mêle au thriller, c’est superbement bien filé ! Frissons garantis !

Merci à toi de m’avoir lu, j’espère que tu seras présent au prochain post, en attendant bonne lecture !